Quand la science combat la mort

Video Premium
Partager sur Facebook Twitter
Quand la science combat la mort
Dans ce reportage, vous verrez comment des personnes qui auraient dû mourir s'en sont sorties miraculeusement. Des scientifiques vous expliqueront comment cela a été possible.

En avril 2004, à Phoenix en Arizona, Ricky Barker est un enfant de 13 ans, plein de vie. Ce jour-là, le petit garçon est chez un ami quand il se rend compte qu'il est en retard d'une bonne demi heure. Il prend son vélo et roule très vite pour retrouver ses parents. Étant pressé, il ne fait pas attention à la circulation et se fait percuter violemment par une voiture à plus de 60 km/h. L'adolescent se retrouve allongé et inconscient sur la route. Des passants ayant vu la scène, s'arrêtent pour aider Ricky. Dans le rassemblement, une femme connaît les gestes de survie et empêche certains de toucher le corps du jeune garçon. Celle-ci prévient les secours qui arrivent en deux minutes sur les lieux de l'accident. Dès leur arrivée, ils s'aperçoivent très vite que le garçon ne respire plus et en voulant l'intuber, le capitaine Dan Donahue se rend compte que ses cordes vocales se sont déplacées. Il ne fait aucun doute, pour les pompiers, que sa tête s'est détachée de la colonne vertébrale suite au choc. Les secours l'intubent très délicatement et arrivent à ce que le garçon respire de nouveau. Mais tous sont très pessimistes et le surnomment entre eux le petit donneur d'organe. L'ambulance démarre rapidement pour l'hôpital pédiatrique de la ville où Ricky est pris en charge.
Quand ses parents apprennent la nouvelle, pour eux, leur fils est déjà décédé. Les docteurs lui font passer plusieurs examens et d'après les résultats, Ricky est décapité de l'intérieur. Sa tête ne tient que par la peau et quelques lambeaux de muscles. De plus, la moelle épinière est étirée et endommagée, de ce fait, elle ne transmet plus les impulsions électriques au cerveau. Pour le corps médical, si par chance le jeune garçon s'en sort, il sera totalement paralysé et aura besoin d'une assistance respiratoire en permanence.
Ces derniers proposent une opération de la dernière chance et les parents du jeune garçon acceptent.
L'intervention chirurgicale dure huit heures et les chirurgiens arrivent à ressouder sa tête à sa colonne grâce à des visses et des plaques en titanes. Maintenant, il faut être patient et voir si la moelle épinière reprend son travail. L'attente est interminable, mais au bout de 36 heures, Ricky fait enfin un premier mouvement.
Après trois mois de rééducations intenses et douloureuses, le jeune garçon a retrouvé pratiquement la totalité de son corps. Juste un de ses bras reste paralysé et un seul de ses poumons fonctionne. Malgré cela, Ricky est en vie et fait des projets pour son avenir. Pour tout le monde, c'est un véritable miracle, car pour ce genre de lésions, très peu de personnes en survivent.

Alex Zanardi est un champion de course automobile, il adore son métier et il a la réputation d'être un casse-cou. Pour lui, la vitesse est une passion et ne se voit pas faire autre chose.
En mai 2001, il court en Allemagne sur le circuit de Lausitz. Il démarre en 22ème place, mais grâce à son talent et à son audace, il remonte en tête à 13 tours de la fin. Il fait un arrêt au stand, redémarre rapidement, mais perd le contrôle de son véhicule. Une autre voiture le percute à plus de 320 km/h et pulvérise celui d'Alex. C'est le docteur Terry Trammell qui arrive le premier sur les lieux de l'accident et il glisse sur une énorme marre de sang. Il s'aperçoit que le conducteur a les deux jambes arrachées et perd beaucoup de sang. Il sait qu'il n'a que trois minutes pour agir et vingt secondes viennent déjà de passer. Il arrive à stopper l'hémorragie de la jambe droite avec des bandages et celle de la gauche avec une ceinture serrée très fortement. Les secours arrivent à leur tour et prennent le relais. Une fois dans l'ambulance, l'état du champion s'aggrave, les secouristes lui injectent une solution saline pour combler la perte des trois quarts de son sang. Alex est dirigé en hélicoptère à l'hôpital qui se trouve à 250km du circuit. Pendant le trajet, son cœur s'arrête a sept reprises, mais les urgentistes arrivent à le faire repartir à chaque fois.
Arrivée à l'hôpital, Alex reçoit le sang dont il a tant besoin. Pendant trois jours, il reste dans le coma et à son réveille, c'est sa femme qui lui annonce la nouvelle. Malgré la perte de ses jambes, moins d'un an après son accident, Alex est complètement rétablit et grâce à des prothèses, il vit normalement et a même repris la course. C'est grâce à la rapidité des secours que le champion a survécus à un accident qui aurait dû lui coûter la vie.

En mai 2001, Joe Spring a 19 ans et vit à Aldergrove, au Canada. Ce jour-là, il se rend à la remise de diplôme d'un de ses amis en voiture. Il a 1500 km à parcourir dans une région très sauvage, mais il est très fatigué, car cela fait deux jours qu'il n'a pas dormi. Sur le trajet, il conduit de plus en plus vite et fini par s'endormir. L'accident est inévitable. Quand il rouvre les yeux, il s'aperçoit qu'il a eu un accident et qu'il est coincé dans sa voiture. De plus, l'endroit est très boisé et le véhicule n'est pas visible de la route. Joe a beau crié de toutes ses force, personne ne l'entend. Il n'a rien à manger, ni à boire avec lui et il est dans l'incapacité de bouger.
Au bout de deux jours, n'ayant pas de nouvelles de leur fils, les parents du jeune homme commencent à s'inquiéter. Ils appellent la police et des recherches sont lancés. Ce n'est qu'au bout de huit jours que les secours découvrent la voiture et pour eux, l'homme est forcément mort. Quand les gendarmes arrivent sur place, ils découvrent un homme gravement déshydraté, mais vivant. Il a une cheville cassée, les pommettes et la mâchoire sont fracturées et il a une commotion cérébrale. Quand Joe arrive à l'hôpital, les médecins décrivent le jeune homme comme un pruneau séché, il a perdu 19 kilos et son pronostique vital est engagé. De plus, la déshydratation cause des hallucinations à Joe. Au bout de deux semaines, le jeune homme revient enfin à la réalité.
Tout le monde est stupéfait, car un corps humain ne peut pas survivre plus de trois jours sans eau. Pour tous, sa survie tient du miracle.

Ces trois personnes ont vaincu la mort et grâce à plusieurs facteurs positifs, aujourd'hui, ils vivent très bien et sont en pleine forme. La médecine fait des progrès chaque jour et aujourd'hui, ces témoignages nous prouvent que rien n'est impossible.

Afficher/Masquer les commentaires (0)
Pour laisser un commentaire vous devez vous connecter ! Cliquez ici pour vous inscrire
Le top des vidéos de la semaine
Les derniers commentaires
  • nordine : Bon ! Admet-on que c'est un crâne alien ! oû est le reste ? je parle des os du corps ,c'est lourd…
  • rhiva : bien que soporifique c'est un sujet assez interressant il a l'air quand meme tout perdu lors des…
  • bassoan : Jesus la representation de L éternel du Dieux et maitre de l Univers Padré Pio la ..............…
  • rhiva : l'ombre d'un doute j'adore cette emission elle est bien faite
  • Samousa : bonjour, le lien de la vidéo ne marche pas... zut :(
  • rhiva : personnellement je n'y crois pas mais des reportages ainsi sont quand meme sympas a regarder
  • erick m : Laissez un commentaire...Les monde extraterrestre existent vraiment?
Les meilleurs contributeurs du mois