Mystère autour de l'étoile de Béthleem

Partager sur Facebook Twitter
Mystère autour de l'étoile de Béthleem
Dès la naissance de Jésus, les textes anciens évoquent l'arrivé de rois mages en provenance d'Orient, et d'un événement céleste qui venait presque couronner l'événement : l'étoile de Bethléem.

Seul l'évangile de Saint Mathieu décrit cet épisode et comme dans tous les écrits sacrés, beaucoup d'incertitudes et d'interrogations demeurent. Qui étaient ces trois personnages venus honorer de leur présence la naissance du Christ ? Qu'ont ils vu réellement dans le ciel ?

Cette vidéo nous propose quelques pistes de réflexion sur ces sujets. Les intervenants religieux et scientifiques se bousculent pour nous faire part du résultat de leurs travaux sur ces versets.

Il est vrai que pour l'instant, nous n'avons guère de certitudes, et en premier lieu sur les rois mages. Par exemple, étaient-ils juifs ou perses ? Hérodote, par exemple, affirme qu'ils étaient persans et prêtres «d'une autre religion».

Michal Molnar, astronome, travaille sur ces énigmes depuis plusieurs dizaines d'années. Il a conclu que les rois mages étaient des prêtres du zoroastrisme, une religion monothéiste venue de Perse. Ces religieux d'un genre particulier aimaient consulter les astres pour prendre des décisions et en tirer des horoscopes. Ils se servait de ces derniers pour déterminer précisément la naissance et la mort des rois. auraient-il deviné la naissance de Jésus par ce biais ?

L'astrophysicien Brian Cox, quant à lui, nous fournit un petit éclairage sur ce que pourrait être l'étoile de Bethléem : une banale comète. Les représentations iconographiques de la naissance de Jésus semblent étayer cette hypothèse. Après tout, à la même période, les premiers astronomes chinois, sur la même latitude que la Judée, confirme la présence de ce qu'ils appellent «une étoile balai» pendant plus de deux mois.

D'autres pensent plutôt que l'étoile de Bethléem était une de ces cinq planètes : Mercure, Vénus, Mars, Jupiter ou Saturne. En effet, les rois mages les considéraient aussi comme des étoiles.

Mais à l'instar du reportage, revenons-en aux rois mages, ou «trois sages». Tout au long se son existence, l'église a interprété de façon différente les versets qui les concernaient. Mais selon toute vraisemblance, ces hommes n'étaient pas de sang royal.

Rome détient encore quelques indices précieux sur ces trois personnes puisque l'on trouve encore des fresques les représentant. Certains détails vestimentaires laissent apparaître qu'ils étaient certainement des cavaliers persans.

Des explications astronomiques à cette période pourraient expliquer leurs prédictions astrologiques et le parcours qu'ils ont ensuite suivi. En l'an 7, Jupiter et Saturne se croisent à trois reprises dans la constellation des Poissons. Pour ces astrologues, Jupiter représentait un nouveau roi, et Saturne l'ancien... ce qui signifiait qu'un changement se préparait !

Jupiter était-elle donc l'étoile de Béthleem ? Rien n'est moins sûr, surtout avec les progrès que nous avons fait depuis lors en astronomie.

Michael Molnar a de nouveau la parole et nous apprenons qu'en plus d'être astronome, il est numismate, et collectionne en particulier des pièces de l'ère judéochrétienne. Il est convaincu que ses monnaies pourront lui permette de situer plus précisément l'étoile de Béthleem.

L'astronome David Hugues en revient aux rois mages et remet en cause le fait qu'ils étaient trois. Certes, l'Evangile mentionne trois cadeaux, mais rien de plus, ce qui lui fait penser que l'on a été un peu vite en besogne.

L'étoile de Béthleem était elle une comète, une planète, ou une supernova ? Qui étaient vraiment les rois mages et combien étaient-ils ?

Afficher/Masquer les commentaires (5)
Pour laisser un commentaire vous devez vous connecter ! Cliquez ici pour vous inscrire
Chris De Nice - Conviction : Sceptique
Maitre | 26 Jul 11 13:37:42 | 0 commentaires | 1064 Pts | 0 vidéos | 🔗
Gragor a écrit:
Cette conjonction ne se voit pas, mais les astronomes(/logues) de l'époques étaient déjà en mesure de la prédire par le calcul.

Bien sûr.
Après, ça n'explique pas l'étoile de Bethleem non; mais ça peut expliquer que les mages aient anticipé la venue de Jésus; si on croit en Jésus, et en l'astrologie, ce qui je le sais bien n'est pas ton cas .

Mais comment l'as-tu deviné ? :he:
Gragor - Conviction : Indéfini
Fanatique | 26 Jul 11 13:19:58 | 0 commentaires | 431 Pts | 1 vidéos | 🔗
Chris De Nice a écrit:
Oui sauf qu'une conjonction planètes/soleil ne se voit pas, vu qu'elle a lieu en plein jour (logique). Ceci dit, cette conjonction a bien eu lieu oui, il y avait même Saturne dans le lot.

Il suffit de télécharger le logiciel gratuit Stellarium pour le constater (logiciel remarquable, je vous le conseille).

Donc difficile d'y voir un quelconque rapport avec l’Étoile de Bethléem à mon sens.

Cette conjonction ne se voit pas, mais les astronomes(/logues) de l’époque étaient déjà en mesure de la prédire par le calcul.

Après, ça n'explique pas l'étoile de Bethléem non, mais ça peut expliquer que les mages aient anticipé la venue de Jésus; si on croit en Jésus, et en l'astrologie, ce qui je le sais bien n'est pas ton cas .
Chris De Nice - Conviction : Sceptique
Maitre | 26 Jul 11 13:14:23 | 0 commentaires | 1064 Pts | 0 vidéos | 🔗
Gragor a écrit:
Les calculs astronomiques modernes confirment qu'il y a eu une grande conjonction Soleil/Vénus/Jupiter/Mars en -6; et que dans la nuit du 1er mars, la Lune était aussi conjointe à ses astres.

Oui sauf qu'une conjonction planètes/soleil ne se voit pas, vu qu'elle a lieu en plein jour (logique). Ceci dit, cette conjonction a bien eu lieu oui, il y avait même Saturne dans le lot.

Il suffit de télécharger le logiciel gratuit Stellarium pour le constater (logiciel remarquable, je vous le conseille).

Donc difficile d'y voir un quelconque rapport avec l’Étoile de Bethléem à mon sens.
Gragor - Conviction : Indéfini
Fanatique | 26 Jul 11 12:45:23 | 0 commentaires | 431 Pts | 1 vidéos | 🔗
En 1614, Johannes Kepler (un des pères de l'astronomie moderne) a publié un livre dans lequel il affirme que le Christ a du naître lors de la conjonction Jupiter/Saturne en Poisson qui a eut lieu en -6 avant J-C.

Dans la Bible, Jésus naît sous le règne d’Hérode le Grand, dont on sait qu'il est mort en -4 avant J-C.

Les calculs astronomiques modernes confirment qu'il y a eu une grande conjonction Soleil/Vénus/Jupiter/Mars en -6; et que dans la nuit du 1er mars, la Lune était aussi conjointe à ses astres.

Jésus serait donc née en -6 avant lui même
1
Le top des vidéos de la semaine
Les derniers commentaires
  • roblor : Excellent, tres bonne recherche et bien documenté avec humour, pour parler d'un sujet qui peu…
  • tim26 : Que fait on d'un autre choix d'intervention ? .. qui aurait en plus prouver la réalité d'une…
  • tim26 : Farpaitement .. Machin à raison mdr ! (Salutation "P"apollo ;) ) ..ç'est même expliqué par le…
  • max51 : Car avant c'était secret !
  • @dom40 : Ont apprend pas grand chose !!
Les meilleurs contributeurs du mois