Le mystère de l’Homme de Flores

Video Premium
Partager sur Facebook Twitter
Le mystère de l’Homme de Flores
En 2003, une équipe de paléontologues australiens et indonésiens découvre ce qu'ils considèrent être une nouvelle espèce d’hominidé sur l’île de Flores en Indonésie. Le squelette qu’ils ont trouvé mesurait 1 m de haut et ils l’ont très vite surnommé « the hobbit ». De là est né une polémique car de nombreux chercheurs n’étaient pas d’accord quant au fait qu’il s’agirait d’une espèce à part d'hominidés.

La première découverte qui amenèrent l’équipe de paléontologues australiens sur l’île de Flores fut des peintures rupestres datés d’il y a 30 000 ans qui ont été découvertes dans la ville de Kimberley Rangers, sur la côte Nord de l’Australie. Mike Morewood, le paléontologue en chef, pense alors qu’il pourrait s’agir là de la plus ancienne culture de la planète.

Ce qui a grandement intrigué les chercheurs, fut la représentation de cerfs. Il n’y a aucune trace de présence de cerfs sur le continent Océanique mais on sait qu’ils peuplaient grandement l’Asie à cette époque. L’équipe imagina donc que les auteurs de ces dessins devaient forcément venir d’Asie et que pour pouvoir remonter à eux il faudrait faire des recherches sur les îles entre l’Australie et le continent asiatique.

Sur l’île de Flores, en Indonésie, une équipe de paléontologues indonésiens et néerlandais découvrent des outils datés d’il y a près d’un million d’années. L’équipe australienne s’y rend pour poursuivre leurs recherches car la présence de ces outils à une époque si reculée sur cette île, est tout bonnement une aberration pour la plus-part. En effet, l’homme moderne n’y serait apparu qu’il y a 50 000 ans. Cela signifie donc une espèce d’hominidé bien plus ancienne était présente sur cette île il y a de cela des centaines de milliers d’années.

C’est dans la grotte de Liang Bua que les fouilles ont lieu. Après deux ans de recherches, des ossements d’animaux et de nouveaux outils sont découverts. Ce qui réconforta l’équipe qui étendit sa zone de recherche et qui découvrit finalement un petit os, dont la seule conclusion était qu’il appartenait à un homme préhistorique. Une saison de fouilles passa, sans que rien de bien concret fut découvert, jusqu’à quelques jours avant la fin définitive des recherches, lorsque l’équipe découvrit « les ossements d’un enfant préhistorique ». Mais ils se sont très vite rendu compte qu’il ne s’agissait en fait pas d’un enfant. Le nom d’homo floresiensis lui fut attribué même si on préfère utiliser le terme de « hobbit ». 7 autres morceaux de squelettes différents furent découverts par la suite.

Les hobbits étaient des chercheurs qui métrisaient le feu il y a des millénaires. Une des particularités les plus étrange, est le fait que le volume crânien de cette espèce est particulièrement petit (plus petit qu’un nouveau né ou qu’un chimpanzé, cela est 3 fois moins qu’un homme moderne). Cela rendit cette découverte absolument improbable car le plus vieille ancêtre d’hominidés qui possédait les mêmes caractéristiques se trouvaient en Asie il y a de cela 2 à 3 millions d’années. Et ils sont depuis bien longtemps éteints.

Les fossiles sont datés d’il y a moins de 30 000 ans soit une époque où l’homme moderne foulait le sol d’Asie. Il y a donc peut être eu contact entres-eux sur l’île de Flores par exemple.

Certains experts dans leurs domaines (anatomie, paléontologie) ne voient dans l’Homme de Flores qu’un homo sapiens et rien de plus. La polémique a donc débuté et ne s’est jamais terminée.
Ce fut le sujet le plus débattu de l’époque.

L’équipe réussit à prouver qu’il ne s’agit pas d’un Homo Sapiens présentant une microcéphalie. Cela va donc dans le sens de la théorie d’une nouvelle espèce d’hominidé. Mais ce qui reste troublant, est que jusqu’à cette découverte, aucun type d’hominoïde dont la taille de cerveau se rapprocher de celle des hobbits, ne pu être associé à la création d’outils. C’est une première dans l’histoire de l’évolution.

Après de nombreux autres examens (étude du poignet etc) l’équipe a réussit à prouver qu’ Homo Floresiensis était bel et bien réel. Grâce aux preuves, il n’est plus possible de nier l’évidence.
communauté scientifique dans sa grande majorité s’est donc rendue compte que nos connaissances actuelles souffraient d’énormes lacunes. On arrive à se rendre compte ainsi que nos théories de l’évolution et autre se basent sur des preuves infimes qui sont loin de refléter la réalité des choses.

La théorie de l’évolution se base sur deux faits fondamentaux :
(1) L’Afrique est le berceau de l’humanité
(2) C’est le développement de son cerveau qui a distingué l’homme de tous les autres animaux

Le hobbit renverse ces deux principes. Il soulève des questions qui détruiraient le travail de centaines de chercheurs de par le monde.

Des correspondances ont été trouvées entre Lucy et notre Hobbit (que des millions d’années les séparent) ce qui tend à faire croire qu’Homo Floresiensis est le dernier survivant d’une lignée qui daterait de l’aube de l’humanité.

Le berceau de la vie, l’évolution de l’homme grâce à une constante augmentation de son volume crânien et tant d’autres choses qui sont considérées comme acquises sont ébranlées par ce petit homme.

L’Homme de Flores est certainement un fragment de la clef qui permettra de remettre en cause directement et à l’aide de preuves scientifiques qui ne pourront être discréditées que l’Evolution selon Darwin n’a plus sa place dans nos sociétés actuelles. Comme tout paradigme qui s’avère, au bout d’un certain temps faux à l’aide de l’évolution des techniques et des connaissances, une nouvelle théorie doit émergée. Cela ne sera peut être pas pour demain, mais ce qui est sûr, c’est que l’engrenage est enclenché, et que ce n’est plus qu’une question de temps avant que de grands changements sur notre vision du monde ne se fassent.

Parmi ces changements, on pourrait se rendre compte par exemple qu'on est peut être pas la seule d'espèce humaine sur le globe. C'est du moins ce que de très nombreuses légendes et témoignages tendent à nous faire penser. Ebu Gogo, Yéti, Orang Pendek, Sasquatch etc ne sont peut être en fait que d'autres espèces d'êtres humains qui vivent cacher dans les endroits les moins explorer de notre planète.

Afficher/Masquer les commentaires (27)
Pour laisser un commentaire vous devez vous connecter ! Cliquez ici pour vous inscrire
lecartesien - Conviction : Indéfini
Arrivant | 08 Nov 10 01:14:07 | 0 commentaires | 40 Pts | 0 vidéos | 🔗
Lorsque l on est paléontologue on a aucune certitude de ce que l on découvre.

La population de cette époque étant peu nombreuse, l inceste devait être monnaie courante.

Peut être s agit il du squelette d un trisomique l adn pourrait nous le dire mais comme par hasard cela n a pas ete fait donc j attends
Karla - Conviction : Indéfini
Arrivant | 12 Jul 10 20:27:10 | 0 commentaires | 38 Pts | 0 vidéos | 🔗
Que diverses espèces d'hominidés aient vécus au même temps, est parfaitement possible et Logique.

La theorie de Darwin s'y accordent contrairement a supposés.

En revanche, ce qui dérange sont les peintures rupestres, comme certaines pierres écrites retrouvées en France.

A partir du moment ou çà remet en cause des Théories étabies, les Scientifiques lèvent les boucliers direct.

Sinon: on a trouvé combien d'Australopitecus comme Lucy?
Parce que certains arguments contre Floriensis sont franchement legers..
joh6933 - Conviction : Indéfini
Initié | 04 Jun 10 20:31:59 | 0 commentaires | 237 Pts | 3 vidéos | 🔗
Biensûr glisda
Darwin n'a jamais affirmé que la vie ne provenait que de l'Afrique.

Et c'est au cour d'un voyage aux Galapagos que Darwin commença à élaborer sa théorie. En effet, tandis que l'équipage du Beagle faisait des relevés pour cartographier les portions mal connues du littoral sud-américain, qu'il débarqua et amassa par milliers des spécimens de végétaux et d'animaux.

C'est suite aux observations qu'il a effectuées sur ces spécimens qu'il constata qu'au-delà de leurs adaptations particulières, les espèces végétales et animales des différentes régions du continent présentaient toutes des caractéristiques sud-américaines.

De là, toutes les traces fossiles ou autres qu'il puisse trouver lors de l'expé Beagle lui semblent rattachées au continent sud-américains.

Ah ba ça alors !
glisda - Conviction : Sceptique
Fanatique | 30 Apr 10 12:56:52 | 0 commentaires | 1352 Pts | 9 vidéos | 🔗
Bien sûr Jho, je n'affirme pas que l'homme de Florès nous arrive directement depuis l'Afrique.

Si la plupart des découvertes semblent indiquer que nos origines sont là-bas, ce n'est qu'une suite d'indices, mais l'homme pourrait très bien avoir évolué ailleurs en même temps, et même avant, d'ailleurs lorsque l'on parle de l'Afrique, c'est un raisonnement contemporain, puisque à l'époque ou remontent ces fossiles, l'Afrique n'avait pas cette configuration, le reste du monde non plus d'ailleurs.

Je pense même que des ancêtres communs à bon nombre d'espèces ont migré un peu partout avant l'apparition de notre ancêtre, et que ce sont ces espèces qui ont évoluées là ou elles se trouvaient, le plus lointain aïeul que nous ayons peut très bien avoir suivi son évolution vers l'homme sur divers continents en même temps (a quelques centaines de milliers d'années près) selon son habitat, ses ressources et ses besoins.

La théorie de l'évolution de Darwin ne stipule pas que tous les hommes descendent de la même grappe Africaine, ( et même si il le disait, replaçons le contexte, la tectonique des plaques était inconnue à son époque, et ce seul élément permet d'affiner encore plus sa théorie) et n'est donc pas remise en cause, bien au contraire, la présence d'autres hommes différents ailleurs prouverait cette adaptation et cette évolution continue et dépendante de l'environnement.

Il faut simplement reprendre sa théorie et y confronter les découvertes faites depuis, et se rendre compte qu'elle tient toujours la route, mais à besoin comme nos logiciels qui ne sont pourtant pas dans l'erreur, de mises à jour, pour rester d'actualité. :wink2:
joh6933 - Conviction : Indéfini
Initié | 23 Apr 10 22:47:31 | 0 commentaires | 237 Pts | 3 vidéos | 🔗
Ah oui ! Petits liens qui vont avec mon com....

http://www.hominides.com/html/actualites/homo-floresiensis-pied-femur-bipede-0194.php

http://www.hominides.com/html/actualites/outils-hobbit-flores-1-million-annees-287.php

Ceux-ci relatant de découvertes sur l’Homme de Flores, et datant de 2009 et 2010.
joh6933 - Conviction : Indéfini
Initié | 23 Apr 10 20:31:59 | 0 commentaires | 237 Pts | 3 vidéos | 🔗
glisda
Merci pour ton lien, en effet il est intéressant, mais comme il y est dit : ce n'est qu'une hypothèse.

La découverte de l’homme de Flores suscite bien des controverses au sein du milieu scientifique concernant le lieu de naissance de l’espèce humaine.

Des outils datant de 1 million d'années ont été découverts sur l'île, et la comparaison des ossements retrouvés avec ceux d'australopithèques (lucy INTERNATIONAL , 4 MA, Afrique) ou d'Homo habilis ( 2,5 MA, Afrique) ; font dire à la communauté scientifique que la ressemblance est plus flagrante qu'avec Homo erectus (1 MA, Asie).

Sachant que les prairies asiatiques sont plus vastes et plus anciennes que les prairies africaines ; et l'appartenance d' Homo Floresiensis à une descendance d'Homo erectus étant de plus en plus controversée, voir niée ; la communauté scientifique arrive à se demander qui pouvait vivre hors d'Afrique il y a plus de 1 MA, et certain ne réfute aucunement l'hypothèse que le berceau de la vie puisse être en Asie.
Et ceci bouleverse la théorie de Darwin.!

Mais là, ce ne sont encore qu'interrogations, suppositions, et hypothèses. Toujours est il que nous avons encore ici l'exemple de scientifiques à l'esprit ouvert, et de scientifiques se renfermant sur leurs acquis (pas forcément juste).
glisda - Conviction : Sceptique
Fanatique | 23 Apr 10 19:19:08 | 0 commentaires | 1352 Pts | 9 vidéos | 🔗
Les vêtements sont apparus tardivement, les hommes (on suppose) portaient des pagnes pour protéger leurs attributs, et les femmes sans doute pour les mêmes raisons, et aussi peut-être pour éviter d'être culbutées à chaque fois qu'elle ramassaient quelque chose.

Mais plus sérieusement, c'est un concours de circonstances qui à mené l'homme à se vêtir, le climat qui s'est refroidi, ou simplement les arrivants d'Afrique trouvant le climat Européen un peu frisquet ont certainement pensé que les peaux de bêtes qu'ils tuaient pouvaient leur être bien utile, et puisqu'ils ne jetaient rien, c'est tout naturellement, qu'ils les ont tout d'abord utilisés comme matelas et couettes, pour se protèger du vent etc...

Avant de perdre leurs poils je présume que certains se sont mis à confectionner des fringues rudimentaires, destinées certainement au chef et à sa (ses) compagne(s) puis, finalement à tous.

Les goûts, les modes, les boutons tout ça n'est qu'une suite logique de ce qui avait commencé par instinct.
yakamonéyé - Conviction : Indéfini
Gourou | 23 Apr 10 18:53:24 | 0 commentaires | 389 Pts | 1 vidéos | 🔗
Glisda se que je voulais dire c'est qu'on a perdu nos poils après avoir inventé les vêtements ou c'est parce qu'il faisait chaud? On a pas trainé dans la nature sans poils avant,si?
maigret - Conviction : Indéfini
Mentor | 23 Apr 10 13:58:46 | 0 commentaires | 795 Pts | 0 vidéos | 🔗
Le problème GzU, est exactement comme tu le dis "il n'existe que des théories de l'Histoire" et c'est "à nous de prendre en considération ces nouvelles preuves et de refaire une théorie de l'Histoire".

Le problème, et la vidéo le démontre clairement, c'est que ça ne se passe pas comme ça.

Des chercheurs veulent imposer leur vision aux autres et cela devient une norme, un clan qu'il est difficile voire impossible à contredire.

Donc, qu'il y ait volonté de manipuler ou pas, le résultat est que le vérité n'est pas l'essentiel dans ces recherches mais plutôt la renommée que cela va apporter au directeurs de recherche et éventuellement aux sous-fifres.
Quand on constate ces petites gué-guerres personnelles, je me demande même si les théories qu'ils avancent ne sont pas des prétextes pour pouvoir attaquer la théorie de l'autre, et donc, au final, le discréditer.

De plus, le public est exclut de ces recherches et n'entre absolument pas en ligne de compte dans ces recherches archéologiques (et encore, c'est malgré tout dans ce domaine qu'il y a le plus d'interactions puisqu'il faut bien souvent des gens non diplômés pour faire le gros-oeuvre) ou scientifiques en général.

Donc, au final, il y a tout lieu de se méfier d'une éventuelle manipulation d'une ou des science(s), involontaire, volontaire mais ponctuelle ou volontaire et systématique, et ceci concerne toutes les sciences...
glisda - Conviction : Sceptique
Fanatique | 23 Apr 10 13:51:38 | 0 commentaires | 1352 Pts | 9 vidéos | 🔗
Yakamonéyé, Si personne n'avait inventé les vêtements, nous serions nu pour aller bosser et trouverions plutôt étrange qu'un homme ( ou une femme) se caches derrière du tissus pour sortir, je suis même certain que tous le monde l'éviterai, par contre si aujourd'hui, une femme se promenait nue dans la rue, les autres femmes l'éviteraient, tandis que les hommes "léviteraient" (sauf si elle est très moche).
Le top des vidéos de la semaine
Les derniers commentaires
  • rhiva : personnellement je n'y crois pas mais des reportages ainsi sont quand meme sympas a regarder
  • erick m : Laissez un commentaire...Les monde extraterrestre existent vraiment?
  • rhiva : interessant mais dommage pour ce qui est de la visibilité
  • rhiva : je trouve cela bien d'apprendre a ses jeune de ne pas avoir peur de leur don et de s'en servir
  • rhiva : bien que je ne crois pas au petit z'homme vert roswell es toujours un sujet passionnant
  • rhiva : voila qui me change de l'egypte passionnant ce reportage
  • rhiva : en général pour moi toutes les forets de nuit sont flippante on se fait facilement des films…
  • rhiva : un super moment d'évasion merci
  • rhiva : ces voix electronique sont vraiment des plaies pour les oreilles
  • bang : je suis tout a fait d'accord avec toi ma mère avait exactement le même tableau du garçon qui…
Les meilleurs contributeurs du mois