Le Meknès, un naufrage oublié de tous

Video Premium
Partager sur Facebook Twitter
Le Meknès, un naufrage oublié de tous
Voici un reportage sur l'affaire du Meknès. Ce bateau fait partie de notre histoire et pourtant, personne ou presque ne connait son histoire.

Le 24 juillet 1940, le Meknès, un paquebot commercial rassemblant environ 1300 Français à son bord, largue les amarres de Southampton, en Angleterre, à 16 h 30. Vers 23 h 00, une navette rapide de l'armée allemande tire sur le flanc du navire à coup de mitrailleuse. Les hublots volent en éclat. Quelques minutes après, une torpille nazi s'écrase sur le bateau, qui met huit minutes pour couler. 420 marins perdent la vie cette nuit là et pourtant aujourd'hui encore, nous savons peu de choses sur cette tragédie.

Pourquoi avoir fait couler un bateau français moins d'un mois après la signature de l'armistice ? Pourquoi n'avoir jamais entendu parler de ce drame qui devrait être considéré comme crime de guerre ? Beaucoup de questions sont encore à se poser sur le Meknès, qui reste aujourd'hui l'un des plus grands mystères de l'année 1940.

Dans ce reportage, vous suivrez Emmanuel Feige, professeur d'histoire et passionné de plongé et Roland Delaval, le fils d'une victime du Meknès. Les deux hommes partent sur les traces du paquebot pour en apprendre davantage sur le drame.

Roland Delaval n'avait que neuf mois lorsque son père est décédé dans le naufrage du Meknès. Louis Delaval était mécanicien et s'apprêtait à rencontrer son fils pour la première fois quand le navire fut torpillé par les Allemands. Roland cherche à en savoir plus pour pouvoir faire le deuil de son père.

Emmanuel Feige s'est passionné pour cette tragédie à cause d'un article dans un journal local, qui parlait d'une commémoration du Meknès. Étant professeur d'histoire, il n'avait pourtant jamais entendu parler du paquebot. Il entra très vite en contact avec certaines familles des victimes, qui sont tous dans l'attente d'une reconnaissance.

Dans leur recherche, ils questionnent Eric Grove, célèbre historien qui leur en apprend un peu plus. Suite à la défaite de la France, Churchill décida de bombarder la flotte française de peur que les navires tombent entre les mains des Allemands. Leurs équipages avaient deux solutions, soit ils rentraient chez eux démobiliser, soit ils intégraient les forces françaises libres sous le commandement du Général De Gaulle. La plupart préférait rentrer chez eux et c'était le Meknès qui fut choisit pour les rapatrier. C'est dans la nuit du 24 juillet 1940 que le paquebot fut torpillé par les Allemands. Mais pour quelle raison ?

Hantz Franck, un historien spécialisé dans la marine nazi nous livre une explication. Selon le journal du capitaine de la navette rapide allemande, le paquebot ne portait aucune identification, la vedette a ouvert le feu à la mitrailleuse et attendit une réponse. Ne la voyant pas arriver, ils ont torpillé le navire.

Mais pour Emmanuel Feige, cette explication ne peut être la bonne, car depuis la signature de l'armistice, les deux pays ne sont plus en guerre et le seul soucis du Meknès était justement de bien se faire voir des bateaux allemands. Plusieurs témoignages des survivants parlent que le pavillon était peint sur la coque et visible à plus de 400 mètres.

Emmanuel Feige et Roland Delaval font une expédition sur le lieu de l'épave. Roland se sentira beaucoup mieux suite à tout cela, mais beaucoup de questions restent toujours sans réponse.

Comment classifiée cette affaire ? Est-ce un crime de guerre ? Pourquoi l'avoir passé sous silence ? Les familles des victimes attendent de la reconnaissance pour le disparut.

Afficher/Masquer les commentaires (4)
Pour laisser un commentaire vous devez vous connecter ! Cliquez ici pour vous inscrire
tim26 - Conviction : Convaincu
Guide | 11 Jul 13 01:28:33 | 699 commentaires | 736 Pts | 22 vidéos | 🔗
bien vue Cloudore je n'avais pas relevé ce détail (le rapport civil/militaire)...
"qu'ils se pendent tous mutuellement les uns les autres."
On serait partie sur de meilleure base peut être !
Cloudore - Conviction : Entre deux
Virtuose | 10 Jul 13 15:54:57 | 333 commentaires | 470 Pts | 0 vidéos | 🔗
Il y a crime de guerre si le bateau était civil. D'après les lois internationales, un navire de guerre qui arraisonne un navire civil doit mettre l'équipage et les passagers en sureté avant de le couler.
Bien sur, c'est impossible avec une vedette lance-torpilles ou un sous marin et les responsables n'ont pas été jugé parce qu'il aurait fallu qu'ils se pendent tous mutuellement les uns les autres.

Et c'est sans doute important pour les descendants des victimes que ce soit reconnu.
tim26 - Conviction : Convaincu
Guide | 10 Jul 13 02:18:32 | 699 commentaires | 736 Pts | 22 vidéos | 🔗
Bonjour à tous :
« Pourquoi avoir fait couler un bateau français moins d'un mois après la signature de l'armistice ? »

Parce que l’armistice n'est qu'une trêve et non la fin de la guerre (il ne faut pas confondre avec un traité de paix ) donc pour le crime de guerre, j'ôterai crime ,étant juste la guerre, les embargos restent eux en place interdisant la libre circulation des navires.

3675 navires ont été coulé pendant le seconde guerre et 822 sous-marins Allemands (j'ai pas trouvé les pertes en sous-marins pour les autres) ...va t'on tous les passer en revue ? :he:

Un bateau torpillé... un vrai mystère ? :neutral:
bcassine - Conviction : Indéfini
Guide | 09 Jul 13 21:49:11 | 0 commentaires | 551 Pts | 398 vidéos | 🔗
et glou et glou et glou
1
Le top des vidéos de la semaine
Les derniers commentaires
  • roblor : Excellent, tres bonne recherche et bien documenté avec humour, pour parler d'un sujet qui peu…
  • tim26 : Que fait on d'un autre choix d'intervention ? .. qui aurait en plus prouver la réalité d'une…
  • tim26 : Farpaitement .. Machin à raison mdr ! (Salutation "P"apollo ;) ) ..ç'est même expliqué par le…
  • max51 : Car avant c'était secret !
  • @dom40 : Ont apprend pas grand chose !!
Les meilleurs contributeurs du mois