Astrobiologie : à la recherche de la vie

Partager sur Facebook Twitter
Astrobiologie : à la recherche de la vie
Nous n’avons pas encore de définition universelle de la vie. Sommes-nous les seuls êtres vivants de l’univers ? Des spécialistes, les astrobiologistes, se sont réunis pour résoudre ce mystère. L’univers est-il grouillant de vie ou bien sommes-nous sur une planète exceptionnelle, la seule qui ait connu une forme de vie ? Les scientifiques sont sans cesse à la recherche de preuves de vie au-delà de la Terre, et malgré le fait que la vision de la vie extraterrestre soit propre à chaque spécialiste, le but commun est de trouver de la vie sur une autre planète. Cela nous mène aussi à comprendre l’apparition de la vie sur la Terre, ainsi que le devenir de l’être humain. De nombreuses conditions sont nécessaires à l’apparition de la vie, telles que l’éloignement parfait entre l’étoile et la planète ou la présence d’une atmosphère par exemple. Or on ne retrouve pas ces critères sur toutes les planètes.

On pense aujourd’hui que l’ensemble des espèces peuplant la Terre proviennent du même ancêtre. Mais on ne sait pas comment celui-ci est apparu sur Terre. Dans une région australienne, des scientifiques ont trouvé les pierres les plus anciennes qui ne se soient pas fait engloutir par la tectonique des plaques. Ils ont alors pu, en examinant les fossiles qui s’y trouvaient, obtenir certaines informations concernant les microbes morts extrêmement anciens qui s’y trouvaient prisonniers. Cette espèce est à ce jour la plus ancienne preuve de vie sur notre planète, avec un âge record de 3,5 millions d’années. Mais existe-t-il une forme de vie encore plus ancienne ? Nous n’en avons pour l’instant aucune preuve. Cependant, malgré les informations apportées par les fossiles, les spécialistes n’ont toujours pas le scénario de l’apparition de la vie sur Terre.

Nous avons à ce jour trois hypothèses majeures pour répondre à la question de l’apparition de la première forme de vie sur Terre. La première indique que le matériau qui a engendré la vie a été créé par un éclair par exemple, directement sur la Terre. C’est donc par la Terre et sur la Terre qu’est née la vie. La deuxième théorie affirme que les composés organiques nécessaires l’apparition de la vie ont été importés par une comète, ou autre objet céleste lors d’un contact avec la Terre. La vie se serait ensuite développée sur place grâce à la matière importée. Enfin, la troisième théorie stipule que des éléments vivants ont directement été amenés sur Terre, profitant ensuite des conditions pour s’y développer.

Il semblerait que le carbone et l’eau soient les ingrédients nécessaires à l’apparition de la vie. Les astrobiologistes cherchent donc des traces de ces éléments sur les autres planètes afin de supposer l’existence d’une vie sur celles-ci. La plus grande candidate à ce jour est Mars, pour sa proximité : il est possible d’atteindre sa surface pour y réaliser des prélèvements d’échantillons. Pourtant inhospitalière aujourd’hui, Mars aurait été auparavant plus agréable, et aurait peut-être connu la vie. Nous pensons qu’elle abrite de l’eau sous sa surface, ce qui appuie l’hypothèse de la présence d’une vie antérieure.

Certains scientifiques s’intéressent aux formes de vies présentes dans des sources hydrothermales chaudes. Les conditions y sont exceptionnelles, et les minéraux que l’on y trouve n’existent qu’en ces endroits. Ces minéraux peuvent d’après leur composition constituer un festin pour certains microbes. Or des minéraux très semblables ont été retrouvés sur Mars. Ainsi, même si Mars n’est pas active, des zones hydrothermales ont peut-être existé durant sa phase active, ce qui aurait permis à la vie de se développer à l’époque où le sol était plus chaud. Il est aussi possible qu’au moment où les conditions sont devenues invivables à la surface de Mars, la vie ait migré sous le sol, où on retrouve encore aujourd’hui des traces d’eau gelée.

D’autres observations sont réalisées sur Terre, comme par exemple celle des algues qui vivent dans des milieux glaciaires. Les scientifiques pensent que les mêmes conditions pourraient être retrouvées sur Mars, et donc peut-être aussi les mêmes êtres vivants.

Cependant, certains pensent que la tectonique des plaques est indispensable à la vie : elle recycle la Terre. Or Mars n’a pas développé ce phénomène, ce qui est donc aux yeux de certains astrobiologistes une preuve que la vie n’a jamais pu se développer sur la planète Mars.

Une sonde envoyée sur Titan, satellite de Saturne, montre que celui-ci est soumis à des phénomènes de pluies, et possède même des lacs liquides qui sont composés d’éthane et de méthane. Cela empêche-t-il une forme de vie ? La température à la surface de Titan est de -183°C : il n’y a donc pas d’eau liquide. Cependant, des spécialistes ont observé des êtres vivants, habitant dans des endroits extrêmement froids, qui fabriquent de l’énergie à partir du méthane. Cette observation rend possible une présence de vie sur Titan.

Europe, un satellite de Jupiter, est lui aussi susceptible d’avoir été habité par des êtres vivants. Cette possibilité a été envisagée lors de la découverte de lacs d’eau gelée de plusieurs kilomètres. On se rend ainsi compte que finalement, notre système solaire est rempli d’endroits potentiels où il peut y avoir eu de la vie.

Aujourd’hui, nous savons même localiser les exo planètes, planètes hors de notre système solaire. Mais celles-ci doivent répondre à plusieurs critères avant d’être susceptibles d’abriter une forme de vie quelconque. Tout d’abord, elles doivent être dans la zone idéale pour n’être ni trop froides, ni trop chaudes en fonction de la puissance de l’étoile et la distance par rapport à la planète. On suppose qu’il y a environ 50 milliards de planètes comme la Terre rien que dans notre galaxie. Mais localiser une planète n’est pas suffisant : il faut aussi qu’une atmosphère soit présente. En analysant le spectre de ces planètes, on peut en déduire la composition de leur atmosphère.

Sur Terre, toutes les formes de vie que l’on connaît possèdent de l’ADN. Peut-être qu’autre part, des espèces n’ont besoin ni ADN, ni peut-être même de carbone ou d’eau. Les recherches sont aujourd’hui réalisées à toutes les échelles : alors que certains recherchent des structures basiques, voire unicellulaires, l’institut SETI est à la recherche de signaux extraterrestres, c'est-à-dire d’espèces évoluées. A partir de ce laboratoire sont aussi envoyés des signaux dans l’espoir qu’ils seront captés par des extraterrestres. Pourtant, rien n’a pour l’instant été capté depuis 1960. Il faut aussi prendre en compte que du fait de l’éloignement et de la vitesse des ondes envoyées, toutes les planètes susceptibles de connaître la vie d’ont pas été atteintes par les ondes envoyées.

Mais l’existence de vie intelligente est tout à fait plausible. En effet, certaines planètes ont des millions voire des milliards d’années d’avance sur nous, car elles ont été créées bien avant la Terre. Il est donc possible qu’il y ait des espèces extraterrestres beaucoup plus avancées que nous. Peut-être seront-ils même passés au stade de machine, comme nous pouvons avoir tendance à le faire avec nos ordinateurs portables qui sont presque parfois une partie de notre cerveau…

Afficher/Masquer les commentaires (59)
Pour laisser un commentaire vous devez vous connecter ! Cliquez ici pour vous inscrire
Chris De Nice - Conviction : Sceptique
Maitre | 20 Sep 10 18:33:35 | 0 commentaires | 1064 Pts | 0 vidéos | 🔗
Sinon j'adhère à ton commentaire et je suis ravi de te revoir ici...

oh mais qu'il est tétû sur le forum aussi le glisda !
vous pourriez m'aider, pasqueu j'en chie ! :he:
kirk - Conviction : Sceptique
VIP | 20 Sep 10 10:07:06 | 0 commentaires | 1916 Pts | 7 vidéos | 🔗
pasironman a écrit:
"Je suis très heureux de constater les bonnes résolutions prises par chacun d'entre vous, à savoir ne pas changer d'un yota"

MDR ! C'est la vérité en plus ! :D
Sinon j'adhère à ton commentaire et je suis ravi de te revoir ici...


Ca fait de nous tous des gens intègrent et en accord avec nous même.... ^^
pasironman - Conviction : Sceptique
Véritologiste | 20 Sep 10 09:54:46 | 3423 commentaires | 3426 Pts | 1 vidéos | 🔗
"Je suis très heureux de constater les bonnes résolutions prises par chacun d'entre vous, à savoir ne pas changer d'un yota"

MDR ! C'est la vérité en plus ! :D
Sinon j'adhère à ton commentaire et je suis ravi de te revoir ici...
kirk - Conviction : Sceptique
Maitre | 20 Sep 10 09:47:12 | 0 commentaires | 1916 Pts | 7 vidéos | 🔗
Excellent argumentaire Glisda... et j'adhère en grande partie.
glisda - Conviction : Sceptique
Mentor | 20 Sep 10 09:33:18 | 0 commentaires | 1352 Pts | 9 vidéos | 🔗
SAlut a tous, voilà quelques temps que je ne suis pas passé pour un post (sur le site, car sur le forum, si).
Je suis très heureux de constater les bonnes résolutions prises par chacun d'entre vous, à savoir ne pas changer d'un yota, mais je vous rassure, moi non plus!
Très bon reportage que j'ai déjà vu (comme toute la série), le problème de la vie (apparition) reste soumis à une hypothèse pour son origine primordiale, celle-ci étant généralement attribuée en grande partie au carbone, mais c'est différencier la Terre du reste de l'univers, car finalement, ce carbone est né en même temps que tout ce qui constitue notre planète, lors de la naissance de notre étoile.
Le fait que dès le début de son accrétion la Terre peut très bien avoir emmagasinée de grandes quantités de carbone est une possibilité tout-à- fait probable.
Le fait aussi que les premières bactéries soient nées dans des conditions extrêmes semble à peu près logiques aussi puisque lors de l'apparition de la vie sur Terre, notre planète était tout sauf un havre de paix, et forcément, la vie apparue en premier s'est retrouvée confrontée à un monde pour le moins hostile.
Apolllo a raison sur ce point, mais ensuite, on peut se rendre compte que cette même vie apparue dans des conditions hostiles n'a su parvenir à évoluer que lorsqu'elle à quitté ces conditions extrêmes, aec l'apparition de l'oxygène, de l'eau et avec des températures plus clémentes.
Ainsi, je pense qu'une planète ou un astre présentant des conditions périlleuses voire épouvantables pour nous, doit probablement abriter une vie élémentaire, une soupe primordiale (Titan par exemple), mais manque ensuite de douceur pour permettre à la vie de se développer d'avantage.
Ne prenons pas des mondes imaginaires pour créer des extra-terrestres, prenons simplement la Terre, que nous apprend-t-elle?
Et bien que à ses début, elle offrait des conditions épouvantables, avec des combinaisons gazeuses et chimiques variées mais toutes uniquement paradisiaques pour des bactéries extrêmophiles, ce petit monde est resté en l'état durant des millions voire des milliards d'années. Mais lorsque l'atmosphère de la Terre s'est adoucit, ces mêmes créatures basiques se sont répandues, ont profité de cette clémence pour s'éloigner de ces extrêmes acides et sulfurés pour parcourir les océans d'eau, et enfin commencer à muter, longuement, patiemment, jusqu'a devenir la multitude d'évolutions que l'on connaît, des millions d'espèces aussi diverses et variées, animales, végétales, insectes, plancton... Mais toujours dans des condition douces. Et celles qui sont restées dans des poches de vies de l'extrême (acides, sulfures, pression, sans eau, salinité importante, glace...) N'ont jamais évolué bien qu'elles soient les plus anciennes représentantes de notre vie.
Il est plus logique puisque la Terre est une planète qui est située dans l'espace (ne l'oubliez pas) et qu'elle s'est formée dans des conditions banales (à l'échelle de l'espace), qu'elle est issue de la naissance d'une étoile qui n'a rien non plus d'execptionnelle, que les autres planètes telluriques, formées autour d'autres étoiles de type solaire (même si elles sont plus grosses) aient réagit au même stimuli que la Terre, car pourquoi différencier la Terre? Notre système-solaire nous donne un échantillon des planètes pouvant exister, et seule la terre représente un cycle d'évolution parfaite dans toutes ses couches air-sol- eau- sous-sol.
Si il y a autant d'étoiles dans l'univers que de grains de sable à la surface de la Terre, la vie (intelligente ) existe obligatoirement.
Mais dans notre galaxie, il faut chercher des planètes ayant des caractéristiques proches de la notre. On en trouve de plus en plus, mais il existe bien des raisons de penser que si nous avons des voisins intelligents, ils sont loin, très loin de nous, et surtout peut-être pas plus évolués que nous, et probablement moins!
Mais la vie existe bel et bien ailleurs que sur terre, j'en suis persuadé!
kirk - Conviction : Sceptique
Guide | 20 Sep 10 08:47:40 | 0 commentaires | 1916 Pts | 7 vidéos | 🔗
apollo a écrit:
valium a écrit:
Bien sur que les extrêmes naissent dans les extrêmes

A tu vois quand tu veux, merci de me donner raison, c'est cool !

valium a écrit:
Mais les espèces extrêmophiles sont des espèces non extrêmophiles qui se sont adaptées à des milieux extrêmes.

...in extremis grâce à leurs extrémités extrêmes... :rofl: :rofl: , non sérieusement, arrête de persister comme un bourin et accepte les limites de tes connaissances actuelles !

"Quand le sage désigne la Lune, l'idiot regarde le doigt"


Je parie que tu es Lion...... :sarcastic:
Borné, pas foutu d'admettre l'évidence, insultant quand il ne sait plus quoi dire, ....
Comme ma femme.
apollo - Conviction : Entre deux
Technologie exospatiale | 20 Sep 10 07:51:44 | 2638 commentaires | 2696 Pts | 28 vidéos | 🔗
valium a écrit:
Bien sur que les extrêmes naissent dans les extrêmes

A tu vois quand tu veux, merci de me donner raison, c'est cool !

valium a écrit:
Mais les espèces extrêmophiles sont des espèces non extrêmophiles qui se sont adaptées à des milieux extrêmes.

...in extremis grâce à leurs extrémités extrêmes... :rofl: :rofl: , non sérieusement, arrête de persister comme un bourin et accepte les limites de tes connaissances actuelles !

"Quand le sage désigne la Lune, l'idiot regarde le doigt"
fedser - Conviction : Indéfini
Initié | 20 Sep 10 06:17:06 | 211 commentaires | 223 Pts | 0 vidéos | 🔗
Au contraire! Les conditions d'apparitions de vies sont liées à la température et à la pression; ce sont elles qui déterminent les compositions chimiques des planètes.
Ainsi, la vie peut apparaitre sur des planètes à soleils multiples. Si un soleil nain de la taille de quatre jupiter existait, nous verrions deux astres comme la Lune, et le tour serait joué.
En revanche, c'est notre système solaire, ne possèdant qu'une planète habitée, qui fait figure de parent pauvre!
Chris De Nice - Conviction : Sceptique
Fanatique | 19 Sep 10 10:33:56 | 0 commentaires | 1064 Pts | 0 vidéos | 🔗
Euh...que la vie peut naitre dans des conditions extrêmes !

rien jusqu'ici ne prouve le contraire, je te l'accorde.
après, il semble évident que plus les conditions s'y prêtent, plus ce sera facile pour la vie de clore, et surtout, d'évoluer et de perdurer.
apollo - Conviction : Entre deux
Technologie exospatiale | 18 Sep 10 21:10:02 | 2638 commentaires | 2696 Pts | 28 vidéos | 🔗
Merci Rahan pour tes liens, la liste ne fait que commencer, c'est prometteur tout ça !
Le top des vidéos de la semaine
Les derniers commentaires
  • Archibald : + des fakes avérés
  • Archibald : Rien de transcendant !
  • moudine60 : Mais çà ne veut pas dire que c'est faux pour autant ;)
  • moudine60 : Pourquoi il filme la route? fake!
  • erick m : qu'elle sont les missions des ovni sur la terre?
  • okhamassi : né en 1756 et est décédé en 1791 donc décédé à l'age de 35ans et non pas 29ans comme vous…
  • Carabibine : Y a rien, elle pousse elle même le drap avec sa jambe et fait mine de rien avant de feindre le…
  • @dom40 : J'ai lu l'histoire d'Oscar impressionnante !
  • @dom40 : Je reste convaincu que c'est possible cette histoire.
  • @dom40 : D'accord avec Maloxosis il serait étonnant que le nasa déclassifie aussi vite un document de ce…
Les meilleurs contributeurs du mois