Al Capone: sa vie, son empire

Partager sur Facebook Twitter
Al Capone: sa vie, son empire
Note de l'auteur : Avant de crier au scandale parce que cette vidéo ne contient rien de mystérieux, je rappelle qu'il existe une section au sein du site qui porte le nom de ''Crimes-Complots''.

Al Capone est un nom qui ne peut que nous être familié, mais peu connaissent véritablement son histoire. Ce baron de la pègre vivait à Chicago et n'a pas hésité une seconde à en faire, sa ville, celle où il y faisait ce qu'il voulait. 16 janvier

1920. La loi sur la prohibition vient tout juste d'être votée et tout change dans le pays du jour au lendemain. La vente et l'achat d'alcool est désormais illégale, c'est ainsi que les citoyens lambda deviennent hors-la-loi et que les gangsters deviennent quant à eux des héros. Voilà une prise de risque pour certains et un moyen rapide de gagner de l'argent pour d'autres. C'est exactement dans cette ambiance qu'Al Capone emménage à Chicago. Il n'a qu'un seul objectif, contrôler la contrebande d'alcool, il n'hésite pas pour cela à racketter ceux qui se mettent en travers de sa route.

Plus tard, il décide de s'étendre un peu et entre dans la sphère très fermée du jeu et de la prostitution. C'est au café Colosimo qu'il bâtit discrètement son empire et qu'il donne de l'ampleur à son ''commerce'' en exploitant les femmes. Mais il reste à l'écart de ce côté de son business et préfère se prélasser dans son bar préféré, le Grenn Mill. Cet établissement d'ailleurs possède de nombreux tunnels et autres passages secrets tous situés aux sous-sols pour pouvoir s'échapper en cas d'attaque, ou de descente de police. C'est en quelques années seulement qu'il fait d'une carrière à la base amateur, en une entreprise plus que fleurissante. Et avec l'argent vient le pouvoir, il n'hésite donc pas à corrompre les autorités locales, à commencer par le maire en personne.

1923. La roue tourne. Un nouveau maire prend en effet place au pouvoir et veut voir la ville nettoyée de toute cette racaille et les habitants revenir sur le droit chemin. Al Capone achète une petite maison toujours sur Chicago, il y installe sa famille. C'est également ici qu'il organise ses réunions avec ses hommes de main. Mais en parallèle, le gangster achète bien évidemment un appartement à l'écart pour y accueillir ses diverses maîtresses. Bah oui, on n'est pas gangster sans maîtresses. Les soirées qui s'y déroulent sont explosives et la drogue y coule à flot. Rien n'est trop coûteux.

Al Capone règle bien entendu ses problèmes à coups de mitraillette, rien de plus normal pour un homme aux méthodes musclées. Il n'hésite pas à terroriser les habitants, notamment pour influencer les électeurs afin que ces derniers choisissent le candidat qu'il a choisi de soutenir.

1926. Il échappe de justesse à une tentative d'assassinat, mais cela ne le décourage pas, il décide de vivre autrement, de vivre mieux. La ville de son côté prend de l'essor et la légalité paye bientôt plus que l'illégalité.

14 février 1929. Al Capone prend domicile dans le quatrième étage de l'hôtel le Metropole situé en plein cœur de la vielle, car ne l'oublions pas, il ne veut plus se cacher. À ce moment-là, il n'a encore aucune idée du massacre qui se prépare. Un gang rival (le gang de Burgs Moran, ''le massacre de la Saint Valentin'') tente en effet de prendre son territoire et nous nous doutons de la tournure que prennent les choses dans ces circonstances. La fusillade qui s'en suit est plus que violente, ce qui occasionne une peur panique chez la population qui ne vit plus qu'à travers les balles et les règlements de compte.

La police se doit désormais d'agir sous peine d'un soulèvement. Al Capone est visé, tout le monde pense en effet qu'il n'y est pas pour rien dans cette affaire. Les enquêteurs ne disposant pas d'assez de preuves pour l'inculper décident de le poursuivre pour fraude fiscale.

Octobre 1931. Le maître de Chicago est condamné à onze ans de prison pour escroquerie, direction la prison. Alors, bien entendu, n'est pas Al Capone qui veut et c'est donc sans aucun mal qu'il parvient à améliorer ses conditions de captivité avec l'aide de ses amis à l'extérieur. Il dispose rapidement de plusieurs cellules, a le droit à de nombreuses visites etc. Il sait que d'ici peu il sera dehors, il ne se fait aucun souci. Pourtant, il passe tout de même sept ans en captivité. Malheureusement, il meurt d'une crise cardiaque en 1945 à l'âge de 48 ans.

Afficher/Masquer les commentaires (0)
Pour laisser un commentaire vous devez vous connecter ! Cliquez ici pour vous inscrire
Le top des vidéos de la semaine
Les derniers commentaires
  • roblor : Excellent, tres bonne recherche et bien documenté avec humour, pour parler d'un sujet qui peu…
  • tim26 : Que fait on d'un autre choix d'intervention ? .. qui aurait en plus prouver la réalité d'une…
  • tim26 : Farpaitement .. Machin à raison mdr ! (Salutation "P"apollo ;) ) ..ç'est même expliqué par le…
  • max51 : Car avant c'était secret !
  • @dom40 : Ont apprend pas grand chose !!
Les meilleurs contributeurs du mois