A la découverte des planètes lointaines

Video Premium
Partager sur Facebook Twitter
A la découverte des planètes lointaines
Voici un reportage sur les trois planètes les plus éloignées de notre système solaire où vous apprendrez également les raisons du nouveau statut de Pluton et vous partirez à la découverte de Neptune et d'Uranus.

Pluton :

Planète, elle fut, planète, elle n'est plus. Cette dernière a été rétrogradée au stade de planète naine par Mike Brown, un chercheur Californien. Ce dernier explique qu'en raison de sa taille, elle ne peut plus être considérée comme telle, ce qui réduit le nombre de planètes dans notre système solaire à huit. De plus, avec son orbite en forme d'ovale, elle met beaucoup plus de temps que n'importe qu'elles autres pour faire le tour du soleil. Pour beaucoup de scientifiques, elle ressemble plus à une grosse lune qu'à une planète. Pluton fut découverte en 1930, mais sa masse a été mal estimée. Ce n'est que plus tard que les scientifiques se sont aperçus de sa petite taille. Elle fut baptisée Pluton, car elle est la plus éloignée du soleil donc la plus sombre.
Sa surface serait composée de trois sortes de glaces, du monoxyde de carbone, du méthane, d'azote et de roches. Du fait qu'il y fait très sombre, il fait froid et la température peut atteindre les -195°C. Il n'y a quasiment pas de gravité, contrairement à la terre. Pour le moment, elle n'a pas pu être encore explorée et pourtant, les chercheurs rêvent d'y faire des découvertes, car elle est la plus vieille du système solaire. De plus, elle a dû être percutée à plusieurs reprises par des astéroïdes, car sa surface est criblée d'impac
En 2005, la découverte d'une planète plus grande que Pluton avec sa propre lune tournant autour du soleil a mit en péril le statut de planète de la petite boule de glace de notre système solaire. C'est suite à cette trouvaille que Pluton rétrograde en 2006 lors d'un vote l'a statuant de planète naine. Pourtant, d'autres scientifiques ne sont pas d'accord avec cela et Pluton est toujours au cœur d'une discussion animée. Malgré tout, elle reste un objectif pour tous les scientifiques pour en savoir plus sur son passé. Une navette a même été envoyée dans sa direction pour commencer une exploration. Cette dernière atteindra son but en juillet 2015 et c'est seulement à ce moment-là que l'on aura des images précises de Pluton.

Uranus :

La boule bleue magnétique faite de gaz appelée géante glacée est baptisée Uranus. Elle fait le tour du soleil en 84 ans et une journée dure 17 heures. Sa couleur est due à sa forte teneur en méthane et à son épais brouillard qui l'a rend floue. Son atmosphère est composée de quatre gaz tels que le méthane, l'azote, l'hélium et l'hydrogène. Son noyau est une boule de glace, ce qui lui vaut le nom de géante glacée. Il serait impossible de se promener sur sa surface due à la pression atmosphérique et aux glaces liquides. Son climat est très calme grâce à son noyau glacé. Elle fut découverte en 1781 par un musicien astronome amateur. En 1997, les scientifiques découvrent que la planète clignote quand elle passe devant le soleil. Cette particularité signifie qu'Uranus est entourée d'anneaux comme Saturne. Ceux-ci sont composés de cailloux noirs et cela serait dû à des impacts de lunes, car la planète a tout un système de lunes qui gravitent autour de cette dernière. Pour les scientifiques, il est fort possible que l'une d'entre elles percute la géante glacée un jour ou l'autre.

Neptune :

La planète la plus éloignée du soleil représente un saphirs dans l'espace en raison de sa couleur bleue électrique. Des vents violents ravagent la surface de Neptune et peuvent atteindre les 1600 km/h, mais personne n'en connaît la raison exact. Malgré la vitesse de ces vents, l'air y est si léger qu'on ne sentirait presque rien. Pour créer de telles bourrasques, les scientifiques pensent que la planète puise son énergie de l'intérieur. En effet, elle ne peut pas être chauffée par le soleil, mais des sources de chaleurs doivent circuler pour créer un tel climat. Pour certains, il est possible que cette chaleur existe grâce au fait qu'elle soit toujours en formation. De plus, des orages géants se forment régulièrement à sa surface. Ces derniers sont tellement énormes qu'on pourrait y placer la terre en leur centre. Les scientifiques ont remarqué qu'en cinq ans, l'orage a disparu une première fois, pour réapparaître au nord en changeant de forme.
Comme Uranus, beaucoup de lunes gravitent autour de Neptune, on en compte treize à ce jour. La plus grosse, Triton, a la taille de la terre et elle est composée de glace. Grâce aux télescopes, les scientifiques ont pu observer des panaches volcaniques composés de méthane et d'ammoniaque. De ce fait, il est possible que sous la couche de roche, on y trouve de l'eau avec éventuellement de la vie.

Vous venez de voyager sur les trois planètes les plus lointaines du soleil. Malgré tout, elles restent sur beaucoup de points un véritable mystère pour la communauté scientifique. Un jour, la technologie nous permettra peut-être d'aller explorer ces dernières et nous pourrons en apprendre davantage sur la formation de notre système solaire.

Afficher/Masquer les commentaires (0)
Pour laisser un commentaire vous devez vous connecter ! Cliquez ici pour vous inscrire
Le top des vidéos de la semaine
Les derniers commentaires
  • roblor : Excellent, tres bonne recherche et bien documenté avec humour, pour parler d'un sujet qui peu…
  • tim26 : Que fait on d'un autre choix d'intervention ? .. qui aurait en plus prouver la réalité d'une…
  • tim26 : Farpaitement .. Machin à raison mdr ! (Salutation "P"apollo ;) ) ..ç'est même expliqué par le…
  • max51 : Car avant c'était secret !
  • @dom40 : Ont apprend pas grand chose !!
Les meilleurs contributeurs du mois